LE SOKUSHINDO
MASSAGE DES PIEDS & REFLEXOLOGIE PLANTAIRE JAPONAISE

"Mettre le Coeur (Esprit) sous la voûte plantaire guérira cent et une sortes de maladies." Shakamuni, le Bouddha historique.

Traduit littéralement par la "Voie de l’Esprit du Pied", "Soku", pied ou jambe, "Shin", cœur ou esprit et "Do", chemin ou voie, le Sokushindo, pratiqué dans l'ancien temps dans des auberges japonaises, est une forme de massage et de réflexologie plantaire chinoise, "Zhak She Dao".

Issue de la médecine populaire japonaise, cette science comprend la connaissance des différentes zones des pieds et la manière de les masser. Gardée secrète, comme la coutume le voulait, elle n'était transmise que dans certaines familles. En 1929, Shibata Sensei, un acupuncteur et thérapeute japonais, commença à l'enseigner au public. Devenue une thérapie à part entière, il publiera "le diagnostic et le traitement des maladies par le Sokushindo" en 1945.

Les origines du Sokushindo

Reposant sur les principes fondamentaux de la Médecine Traditionnelle Orientale, le massage des pieds est plusieurs fois millénaire en Chine ; il fait parti des thérapies dites externes. Au Japon, il date approximativement du début du cinquième siècle, Ere Yamato ou Kôfun (300 - 710), période où la Médecine Traditionnelle Chinoise y fait son entrée grâce à des médecins coréens et à l’introduction de manuscrits de médecine. Les coréens ont ajouté aux données chinoises une note personnelle, ainsi que des données venues de l'Inde apportées par des missionnaires bouddhistes. Décrété religion d'État par le Prince Shôtoku Taishi en 594, le Bouddhisme marquera une étape importante dans la vie des japonais. Dés cette période, des moines furent envoyés en Chine en vue d'étudier leur médecine. Le savoir acquis au cours des siècles a permit aux médecins et aux thérapeutes japonais d'élaborer leur propre système médical, appelé Kanpô ; littéralement, "la médecine venue de Chine".

Les techniques du Sokushindo

S'apparentant aux techniques du Anma, le Massage Traditionnel japonais (an, "maintenir la main tranquillement" et ma, "polir", "frotter"), celles du Sokushindo stimulent les zones réflexes des pieds, les points d'énergies situés sur le parcours des méridiens des membres inférieurs, libèrent les petites articulations, relâchent les tensions des muscles et des tendons par des pressions des pouces, de la paume des mains, des étirements, des mobilisations, des frictions, des pétrissages, des brossages, des vibrations et des percussions.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le Sokushindo apporte une profonde détente de l'Esprit et redonne au corps son pouvoir de guérison. Il est efficace dans les domaines de la prévention et de la préservation de la santé.

En pratique, le Sokushindo

  Relâche les tensions nerveuses et corporelles.
  Soulage les jambes lourdes et fatiguées. Calme les douleurs aux pieds.
  Améliore la circulation de l'énergie interne, du sang et de la lymphe.
  Redonne de la vitalité.
  Favorise un sommeil réparateur.
  Entraîne une meilleure résistance aux agressions externes et internes.
  Pacifie les émotions, telles que la colère, l'anxiété, la mélancolie, l’affliction, la crainte, etc.
  Libère la respiration. Le surmenage entraine un souffle court.
  Améliore le fonctionnement du système endocrinien, circulatoire, lymphatique, digestif, etc.
  Favorise l'élimination des toxines.

Lorsque l'organisme n'assure plus ses fonctions et que l'énergie ne circule pas correctement dans les organes, les toxines retournent vers les pieds. Les symptômes de ce disfonctionnement sont une sensibilité de certaines zones reflexes et points d'énergies. L'accumulation des toxines se reconnait au toucher : Enflures et sensations de cristaux.

Qui peut bénéficier d'un Sokushindo ?

Toutes les personnes qui souhaitent recouvrir un bon état de santé de façon naturelle en complément d’une thérapie psychologique ou d’un traitement médical peuvent bénéficier d’un Sokushindo. Il est aussi particulièrement recommandé aux personnes stressées, menant un rythme de vie effréné, et également à celles et ceux qui souhaitent simplement entretenir une bonne forme physique et mentale. Les sportifs, les randonneurs, les danseurs et les personnes travaillant debout et souffrant de raideurs musculaires dans les jambes et les pieds, de jambes lourdes, y trouveront un soulagement notable. Ses bienfaits à tous les niveaux sont innombrables.

Déroulement d'une séance de Sokushindo

La personne qui reçoit le Sokushindo est confortablement allongée sur une table de massage Jacques Clavier. Seuls les jambes et les pieds sont dévêtus. Une tenue souple et ample est conseillée.

Une séance de Sokushindo dure 45 mn et se réalise en deux étapes. La première consiste à établir un contact par le toucher et à préparer les demi-jambes et les pieds à recevoir le massage en les enduisant d’huile végétale bio. L’huile a aussi pour fonction de nourrir la peau en profondeur. La seconde se déroule en un enchainement, appelé kata au Japon, comprenant 50 manœuvres exercées sur chaque pied, avec douceur, fermeté ou fluidité, en fonction de celles utilisées et des parties du pied touché. Au contraire de la réflexologie plantaire Occidentale, Chinoise ou Thaï, pouvant occasionner des douleurs (pour celles et ceux qui les appréhendent), le Sokushindo est indolore ; il est très agréable à recevoir.

Comptez à peu près une demi-heure de plus que le temps prévu pour une séance. Si possible, prévoyez de vous reposer après.

Où et quand recevoir un Sokushindo ? Cliquez ici.

Si vous souhaitez offrir un Sokushindo, cliquez ici pour savoir comment.